Jardin la grenouillere de Françoise Lacaze aux Essarts-le-Roi dans les Yvelines proche de Rambouillet

la plante du mois

Un esprit ZEN

Le jardin japonisant


Une partie du jardin japonisant


Texte de PRIMA MAISON par Mathilde TREBUCQ

Je suis totalement amoureuse de l'Asie, "j'ai beaucoup voyagé là-bas", confie Françoise Lacaze, la propriétaire des lieux, qui s'est inventé un jardin bercé par le bruit de l'eau.

Là, sur 2500m2 en lisière du parc naturel de la vallée de Chevreuse, elle a appris à composer avec le sol lourd et marécageux, baigné par les sources de l'Yvette.
Nous avons créé deux imposant bassin qui évoquent des petits lacs. Avec l'aide de la paysagiste Sonja Gauron, elle desine des massifs aux formes souples, des allées et des chemins sinueux qui enjambent l'eau grâce à une multitude de ponts de bois.

Au gré des plantations, elle invente de délicates mises en scène inspirées du Japon ou de la Chine. Au bord d'un bassin, elle installe une sculpturale lanterne en pierre de lave. Près d'un escalier, elle pose des boules de granit dans des paniers en coco et une louche en bambou remplie d'eau pourapaiser la soif d'un voyageur imaginaire. Derrière un pont, elle fiche dans le sol une sorte de faux tipi fait de 3 cannes claires de bambou. Cette structure symbolise un antonnoir à lumière. Ces compositions créent l'harmonie entre les 4 éléments : eau, terre, pierre et feu. "J'ai fait de mon jardin un havre de vie", confie françoise Lacaze, qui, lorsque la nuit tombe, part se promener au creux des allées, à la douce lueur des lanternes.


Une partie du jardin japonisant Une partie du jardin japonisant
   
Une partie du jardin japonisant Une partie du jardin japonisant
   

 

 


Jardin la grenouillere japonisant
retour en haut
Retour en haut